29 mai 2006

Comment j’ai acheté une caravane.

Je crois que j’ai dit des paquets de fois à mes amis que s’ils me voyaient acheter une caravane un jour, ils avaient le droit de me trucider par la mort pour beaufitude aggravée avec circonstances aggravantes. J’adore camper, mais les caravanes sont de grosse plaies sur la surface de la terre.

Tout d’abord, ces boîtes en plastique sont de véritables pollutions visuelles, de plus, ça gêne la circulation en se trimballant à des allures  de sénateurs quand ça ne part pas en vrille en emportant d’innocentes victimes dans le fossé si ce n’est pas en les percutant de plein fouet. Si un jour, vous vous trouvez sur l’Autoroute A31 qui rejoint le Luxembourg à l’A6 lors d’un week-end estival, vous comprendrez ce que je veux dire : une colonne ininterrompue de caravanes hollandaises sur des centaines de kilomètres : Un cauchemar ! ! !

Oui, mais voilà ! J’ai des « amis » anglais aux mœurs bizarres qui eux aiment les caravanes. Et comme, c’est cher chez eux, ils m’ont gentiment demandé de voir si par hasard, il n’y en aurait pas une à vendre dans le coin.

J’ai cherché pour leur faire plaisir sur internet et je suis tombé (Aïe) sur le modèle recherché à deux pas de chez moi, 30% moins cher que le budget prévu avec une annonce paru le jour même. Je me demande s’il y a un dieu des acheteurs de caravanes, parce qu’on est pas loin du miracle, là.

J’espérais secrètement que la caravane serait un immonde taudis délabré avec des pneus craquelés et un plastique jauni par des années sous un soleil de plomb, mais non, cette caravane était la propriété d’un couple de retraité navrés de se séparer de leur maison mobile, car à 73 ans, on commence enfin à être raisonnable et à ne plus pouvoir coucher à la belle étoile. Donc elle était comme neuve et c’est la à regret que j’ai du acheter cette caravane avec le sentiment de me renier totalement ou de trahir une cause. J’ai trop honte, je n’ose même plus sortir, les enfants vont me balancer des cailloux en hurlant « Caravanier ! Caravanier ! ».

Par contre, je me demande si je ne vais pas monter un business d’import-export de caravanes entre la France et l’Angleterre, parce que j’aurais pu me faire une belle marge si ce n’avait pas été des « amis » (et encore, c’est une toute petite caravane).

Comme quoi ce sont souvent les choses dont on n’est pas le plus fier qui rapportent le plus !!

Posté par Stevenn à 17:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Comment j’ai acheté une caravane.

Nouveau commentaire