06 juin 2006

Bourgeois Décalé

 

Si ça continue comme ça, je vais être obligé de déménager, je ne serais plus adapté à ma petite ville ouvrière.

Rien que ce week-end, dimanche, je me suis prélassé sur la plage à La Baule ! ! Et pas n’importe où, pile poil devant le Casino et l’Hotel Royal. Plus huppé sur la côte, on ne fait pas. C’est l’endroit où il faut absolument être pour être vu par des milliers de touristes venus découvrir les charmes de cette fabuleuse station balnéaire. Et on a finit dans une grande villa devant des carbo et du rosé (la caviar et le champagne avait oublié d’être mis au frais. On ne peut plus compter sur les domestiques depuis ces satanés 35 heures ! !).

 

Et lundi au lieu d’être solidaire avec tous les vieux morts pendant la canicule, j’ai fait du golf. Pas du mini-golf avec traversage de la baleine, passage du pont en bois et looping dans le pneu bariolé, non, du vrai golf avec des tas de vieux riches pas encore morts en Mercedes et grosses lunettes noires, Chanel pour les femmes et Vuarnet pour les hommes.

Et le pire dans tout ça : j’ai beaucoup aimé ! ! !

Mais je ne me laisserai pas avoir par le luxe et la facilité. Cet été, je pars en camping avec un grande réserve de pastis et ma triplette pour des parties de pétanque endiablées.

 

PS : Ne le dites pas à mes nouveaux amis, ils me croiront à Gstaad à l’Hotel Excelssior.

Posté par Stevenn à 17:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Bourgeois Décalé

Nouveau commentaire